Homepage  |  I percorsi  |  Storia e cultura   |  Galleria foto   |  Prossimi eventi |   Contatti |    Links |  







 
VERSION FRANCAIS
                                        
                
                                                                                                                      

CE QUE NOUS PROPOSONS

Visites guidées historiques-archéologiques : Depuis l'antiquité le mont  "Soratte"  a  été  un important centre religieux. Les itinéraires  se déroulent  le long de sentiers panoramiques qui nous améneront  à   visiter  des  églises,
des monastères, des ermitages et des  églises rupestres, une sorte de parcours dans l'histoire, depuis  les anciennes civilisations italiques, à la diffusion du christianisme, de la présence  carolingienne  à l'architecture de la Renaissance et jusqu'aux   lieux   de  la II° Guerre Mondiale.

Tourisme et hébergement : Il y a differentes possibilités de séjour en Agritourisme à quelques kilomètres de la  Réserve du Mont Soratte  ou  en bed&breakfast  local. Veuillez nous  contacter  pour plus de  détails.

Trekking : Les parcours à l'intérieur de la Réserve du Mont Soratte sont plusieurs : le parcours des ermitages, le parcours des charbonnières et des  fours  à  chaux, le parcours de "Santa Romana" et des  "meri",  le parcours Vie et le parcours  de  la Grotte.

Spéléologie : A l'intérieur du Mont Soratte on a recensé environune douzaine de grottes karstiques, parmi lesquelles la grotte de "Santa Lucia", les "meri" e   la grotte bleue (Erebus)

Climbing : Le "Giardino del Drago" (jardin du dragon) est une petite falaise située sur  le  versant  ouest, auprès  des ruines de "Sant'Antonio".  Découverte dans les  années 80,  elle a permis  d'établir  au  fur  et  à  mesure  14  voies du 5A au 6C+.

Parapente : Grâce à sa conformation géomorphologique, le Soratte est le lieu idéal pour le sport du parapente, surtout pendant le printemps. Le décollage se situe à une altitude de 691 mètres avec vent optimal de  sud-ouest.   L'activité  est gérée par le club  de  parapente  local «Volo libero frà  Camillo».

Mountain Bike : Pour les fans de mountain bike, le Mont Soratte donne la possibilité de traverser les sentiers du mont à l'intérieur de la Réserve Soratte, présentant divers niveaux de difficulté.
  
Contactez-nous pour plus d'informations,  pour programmer  des excursions  et pour organiser des visites  guidées.


                             POUR NOUS TROUVER

Le mont Soratte est situé à environ 45 Km au nord de Rome.
On peut y arriver :

En voiture : - de Rome soit par la Flaminia (croisement au Km 40) par l' «Autostrada del Sole A1» sortie «Fiano Romano» ou bien sortie «Ponzano R.- Soratte»

-de Rieti par la «Via Salaria» jusqu'à Fiano Romano puis continuer par la route «civitellese» jusqu'à Sant'Oreste

-de Firenze par l '«Autostrada del sole A1» sortie «Magliano Sabina» ou bien sortie «Ponzano R.-Soratte»

En train ou par bus :-De Rome – «Piazzale Flaminio/Saxa Rubra» - train Roma Nord Cotral jusqu'à la gare de Sant'Oreste



HISTOIRE ET CULTURE


Le mont Soratte et l'Abbaye de «San Silvestre»

Le Mont Soratte s'élève isolé dans la plaine au nord de Rome et représente le point le plus haut de toute la «Tuscia» romaine. Les sources littéraires parlent de cultes païens qui étaient déjà pratiqués   par des peuples italiques  (les «Falisci» et les  «Capenati»)  qui adoraient, sur la cime du mont, le dieu Soranus (identifié ensuite  par les romains Apollo ou Dis  Pater)  dont il tira le nom. Le culte du  dieu était  célébré  par des  prêtres  appelés Hirpi Sorani (soit loups du dieu Sorano) qui, les  jours de  fête,  en  coïncidence  du solstice d'été,   marchaient piedsnus  sur  des  charbons  ardents.

Il y aurait des traces d'un temple antique au sommet du mont, dans la cripte de l'église «San Silvestro» Elle devait  être le coeur d'une cénobie, bâtie en période haute-médiévale, (VI siècle AD) célèbre pendant tout le moyen âge parce que reliée à la «légende» (rappelée par Dante  dans   le  chant   XXVII de l'Enfer) et succéssivement verifiée  de  façon   historique, de la guérison miraculeuse de Constantin  de  la lèpre,  suite  au  baptême donné  par le Pape Silvestro I, qui  s'y était   réfugié  pour fuir  les persécutions ordonnées 
par  l'Empereur.

Le premier souvenir historique du monastère remonte aux dialogues de Gregorio Magno où l'on parle d'un abbé, Nonnoso, qui vivait sur le mont Soratte. Mis à sac et puis protégé par les rois Lombards ( le roi Ratchis et même la reine Tassia), en période carolingienne il donna l'hospitalité au roi Carlomon, oncle de Charlemagne, frère de Pépin roi des Francs. Ce fut le début d'une longue période de splendeur qui vit la fondation d'autres monstères dans le territoire environnant, parmi lesquels Santo Stefano à Ramiano et Sant'Andrea in Flumine à  Ponzano Romano.

Au IX° siècle le monastère et son territoire fûrent mis à sac par les Sarrasins, mais déjà le siècle suivant il fût restauré par volonté  de   Alberigo  I.

Au début du XIV° siècle San Silvestro, tout comme Sant'Andrea in Flumine, passa au monastère de San Paolo. Depuis 1548 Les Benedictins fûrent remplacés par d'autres ordres monastiques, jusqu'à l'abandon du monastère au cours des années 1800. La forme actuelle de l'église pourrait  être datée fin du XII° et début du XIII° siècles et à la même période remonteraint les fresques plus anciennes, encore préservées mais partiellement recouvertes d'autres décorations d'époque successive XIV° – XV° siècles.



Le village de Sant'Oreste

Le premier commentaire historique concernant le village de Sant'Oreste se trouve dans le "Chronicon" (an 800-1000) de Benedetto del Soratte qui, se référant à un document de l'an 747, cite la "Curtis Sancti Heristi". Une autre note sur le village, remontant à l'an 1074, se trouve dans la bulle de donation du Pape Gregorio VII des monastères réunis de San Silvestro et de Sant'Andrea in Flumine (près de Ponzano) avec les bourgs et les châteaux correspondants. Le nom de Sant'Oreste semble dériver de Edisto - jeune romain qui, se professant chrétien, fut martyrisé  en l'an 68 AD pendant  la  persécution de Nerone  à  qui était dédiée  une  église   avec un  élégant   clocher roman  sur le lieu où  à  la fin  de 1800  surgit   le Cimetière.  Des    transformations successive  sont   changé  en S. Edistus,  S.Heristus, Santo  Resto,  San Tresto,  le nom  primitif.

Pendant la période des grandes  civilisations  romaine  et étrusque, la zone du Soratte  fut  le  limite  entre les Falisci  et   les  Capenati.  Après la soumission des Capenati à Rome, dans le territoire  du Soratte s'élevèrent les villas résidentielles  des Romains, et celle remise à jour dans la localité  appelée  "Giardino"  en  est  un  témoignage   précieux.
 
Le Centre historique du village à maintenu une certaine caractéristique du XVI ° siècle et conserve encore aujourd'hui  des structures médiévales. On y accède par trois portes  qui  furent construites de façon monumentale environen 1554,  quand  la  structure  de défense à bastions  fut  renforcée.  Certains  grands  palais  sont   le témoignage  du développement  urbanistique  de  1500.
                   

Palazzo Caccia-Canali,  édifiéen 1589 par les  Cavalieri-Caccia  avec les artisans construisant  à  Caprarola  la  Villa Farnese,  en style Vignola.  A l'intérieur,  des salons amples  dont certains  avec   des fresques.  Les archives  de  la Mairie  conservent  une lettre autographe du Vignola   lié  au  village   pour  avoir projeté  l'église  de San  Lorenzo  et   pour  une consultation  où l'artiste  par le expréssement de son oeuvre auprès de la  Communité  de "Santo Resto".  Dans  le  même  palaison  peut admirer  un vrai trésor:  la fameuse  croix  en  buis,  sculptée à  la  main   avec des scènes  du nouveau et vieux  Testament,  remontant à   1546  et   qui,  selon  le splus récentes études,  provriendrait  de  l'Orient.

Dans le centre historique nous signalons en outre certains palais mineurs comme celui des Azzimati, près de la Piazza Orazio Moroni et Palazzo Rosati, sur la place Carlo Alberto, anciennement Piazza dello Steccato.

De nos jours, la communité de Sant'Oreste se compose d'environ 3300 habitants.



   LA RESERVE NATURELLE DU MONT SORATTE


La Réserve Naturelle du Mont Soratte est comprise dans le territoire communal de Sant'Oreste et s'étend sur une surface de  410  hectares.  La cime la plus haute Soratte (Ermitage de San  Silvestro) atteint  l'altitude  de  691 m.

Elle a été constituée par la loi régionale N° 29 fu 06.10/1997 et offre, pour l'instant, les parcours suivants : Parcours Vie – Parcours Masure des Voleurs– Parcours des Grottes – Parcours des Ermitages – Parcours des  Charbonnières  et  des Fours à  chaux – Parcours S. Romana-Meri.

La zone a été signalée  comme biotype d'intérêt déjà en 1970 par le Conseil National des Recherches et , successivement, a été incluse dans la "Carte des zones de Valeur Naturaliste Particulière", rédigée par la Province Lazio en 1975. En 1992 le complexe  du   Soratte  est compris dans le "Plan Régional des Parcs   et des  Réserves  Naturelles", à  l'intérieur  de  la  zone  protégée du complexe fluvial   du Tevere-Treja.

Les parcours : Voici la liste des parcours qui existent actuellement, difficulté moyenne-facile, qui permettent de monter au sommet du Soratte et de jouir du paysage avec une vue à 360° sur la vallée au-dessous. Chaque parcours est équipé pour offrir des zones de halte.

Parcours des ermitages
Cet itinéraire vous fera visiter l'ermitage de Santa Lucia,  l'ermitage  de  Sant'Antonio, le Monastère et l'église  de Santa Maria  delle Grazie, l'ermitage de San Sebastiano et  l'ancienne  abbeye  de San Silvestro.
Durée : 2-3 heures
Difficulté : moyenne
Intérêt : historique, naturaliste, archéologique

Parcours de Santa Romana et "meri"
Il vous conduit à l'ermitage de Santa Romana et, le long du  parcours,  on trouve les "meri", dolines karstiques dont la visite  à l'intérieur est conseillée  uniquement  à  des personnes expertes de spéologie  et  dûment équipées.
Durée : 2 heures
Difficulté : - moyenne pour la visite de l'ermitage et l'entrée des "meri"
- réservé aux experts pour la visite à l'intérieur des "meri"
Intérêt : historique-naturaliste

Parcours "La Casaccia dei Ladri" (masure des voleurs)
Il s'agit d'une citadelle d'origine médiévale, mentionnée historiquement pour la première fois en 1208 dans un document où l'on parle d'une Rocca Sancti Silvestri appartenant aux Anguillara. Elle est construite en calcaire ( il s'agit de pierre finement ouvragée et disposée en files très régulières) sur l'avant-dernière cime du mont.
Durée : environ 3 heures
Difficulté : moyenne
Intérêt : naturaliste

Parcours didactique des "Calcara" et  des"Carbonara"
C'est un parcours équipé qui, en partant du village de Sant'Oreste, se déroule le long du versant boisé du Mont Soratte, perché sur la Valle Tiberina, et rejoint ensuite le parcours des ermitages.
Durée : environ 2 heures
Difficulté . facile
Intérêt : naturaliste

Parcours de la grotte
Sa caractéristique est la présence de nombreux boyaux karstiques qui descendent dans les profondeurs du Soratte à des centaines demètres. Il  commence à la cime du Soratte auprès de l'église de San Silvestro et arrive à la masure des voleurs qui se trouve dans l'avant-dernier pic du mont.
Durée : environ 1 heure
Difficulté : moyenne
Intérêt : naturaliste

Superparcours
Il relie tous les itinéraires ci-dessus  et dure environ 8 heures. Partant du village, on arrive aux "meri" et  à S. Romana pour se relier ensuite au parcours Vie et remonter à travers  le parcours"Casaccia dei ladri".  A travers le parcours  de la  grotte  on arrive au parcours des ermitages, au parcours  des  charbonnières  pour  revenit  ensuite à  travers le parcours Vie au village


Traduit par Anita Cella Moroldo
Tous droits réservés
morcell@libero.it


                                                                                                

                                             








               

                 



















































































































































































 

sito ottimizzato alla risoluzione di 1024x768 pixel